Construire un univers intègre en faveur d'une génération résiliente, c'est notre engagement. Pouvoir économique = Pouvoir Citoyen.

LES PARLEMENTS PROVINCIAUX DES JEUNES EN ACTION : KWILU ET NORD KIVU DEBOUT COMME JAMAIS

LA PROVINCE DU KWILU​Bandundu pcitureSéance plénière du parlement des jeunes tenue ce samedi 22 Octobre dans la salle de plénière de l'assemblée Provinciale, axée sur le leadership et la participation des jeunes au sein des partis politiques ; cette séance a regroupé les leaders des ligues des jeunes des partis politiques, des écoles, Universités, Mouvements Associatif des jeunes.

Bandundu dAu regard  de la proportion  démographique  majoritaire  des jeunes sein des partis politiques,  ceux-ci devait jouer un très grand rôle et surtout occupé  des postes de choix de décision. Dommage que ces jeunes militants  ne sont utilisée que quand il s’agit des marche de soutient et des règlements de compte des acteurs politiques, dans d’autre cas c.à.d. des réflexions idéologiques et d’éveille de conscience, non. Comme conséquence les jeunes  des partis politiques ne joue aucun rôle influent au contraire les partis politiques leur déforme et leur désoriente d'avantage. Conscient de cette situation nous avons pensé les invités pour qu'ensemble nous puisions débattre sur la question afin de contribuer tend soit peu dans la conscientisation de nos jeunes en même temps en renforçant leur capacité en leadership. Par ailleurs, le parlement des jeunes du Bandundu conformément à ses missions préconise entendre les actions d'éveille de conscience, et de participation des jeunes au processus de reconstruction de notre pays, pour ce, nous avons besoin de votre soutient morale, matériel et financier pour nous facilités d'atteindre un grand nombre des jeunes puis contribuer à préparer la relève de notre pays avec des jeunes conscients, car le fruit de l'impréparation ne pas à démontrer de nos jours et tous nous devons agir, peu avec de parole, plus avec des actes en faveur des jeunes.

MATINEE DE PLAIDOYER AU PARLEMEMENT PROVINCIAL DES JEUNES DU KWILU

Matinée de plaidoyer que nous avions initiée ensemble avec nos structures membres de ladynamique d'action citoyenne. Ce plaidoyer était axé sur l’effectivité de la gratuité de l’éducation des enfants  à l’école primaire et diminution des frais connexes et des participations aux épreuves nationales (EXETAT ET TENAFEP EXERCICE 2016-2017). Jadis, la province du Kwilu était  réputé le quartier latin de la RDC en matière éducatives, mais aujourd'hui elle a perdue cette place si précieuse par ce que il y a  des problèmes qui empêchent le développement et le progrès dans ce secteur de base. Après études et enquêtes approfondies sur la situation éducative dans notre province en générale qui demeure précaire,  les  statistiques de l’année scolaire 2015-2016 renseigne que sur 100% des enfants il y a seulement 80% qui vont a l’école, un très bon résultat parce qu’il y a eut un bon nombre d’enfants qui ont fréquentée le banc de l’école, mais malheureusement 20% n’ont reste encore en dehors ;
-       Un autre problème est de fréquentation,
-       un autre en est de la qualité de l’enseignement dispensé, puis
-       les conditions d’étude des enfants.
En matière de construction, notre province approuve un énorme défi parce qu’il n’y a que 13% des écoles qui sont construit dans les normes, malgré l’appui du partenaire UNICEF dans son programme d’école Assaini. Dans la plus part de nos écoles les élèves étudient  au sol par ce qu’ils manquent les bancs, il y a de ces élèves même qui apportent leurs chaises. D’ou  la question des savoir ou s’oriente
l’argent de frais scolaire? Nous ne  voyons aucun changement, plutôt l’exagération de frais scolaire aux niveaux des écoles et les pauvres parents en payent le prix ; entre temps, les élèves sont chassé en tous moment et parfois ils ratent les évaluations ce qui leurs conduisent  aux échecs scolaires !  Ces pratiques rend faible les capacités intellectuelles des enfants, les enfants évolue ou étudie dans les environnements défavorables. Et tous ces fléaux favorise la déperdition et donne même pas de la valeur a l’éducation dans notre province; qui dirigeront ce pays si les conditions d’étude dans  ne s’améliorait et toutes ses réalités va l’encontre de la convention relative au droit de l’enfant, dans son article 28 qui reconnait que l’Etat doit des mesures pour encouragé la régularité de la fréquentation scolaire et la réduction de taux d’abandon scolaire. Dans notre message de plaidoyer les recommandations ci-après ont été formulées à l’endroit de Son Excellence Monsieur le Ministre :
1.      Que la gratuité de l’enseignement primaire soit réellement
ressentis dans toutes l’étendu de la province,
2.      La suppression de frais connexes au niveau de l’enseignement primaire,
3.      Revoir à la baisse  les frais de participation aux épreuves
d’EXETAT et TENAFEP,
4.      La mécanisation des enseignants NP/NU pour prétendre à une éducation de qualité



Réaction du Ministre : A entendre le Ministre : « En ces qui concerne la gratuite de frais scolaire dans notre province du kwilu en particulier, il y a eut un arrêté ministériel qui donne droit aux élèves de l’école primaire d’étudié gratuitement. L’Etat avait décidé que les élèves de 1er à 5eme primaire ne paye aucun frais à part l’argent de la sonas qui s’élève à 200FC, selon lui, si la gratuite ne marche pas dans la province du kwilu, c’est  parce que les parents sont souvent complice pour que la gratuité ne devienne effective parce que c’est dans les assemblée générale des parents que les préfets impose les frais eux aussi acceptent en le légalisant dans un procès verbal ce qui pèse sur les sommes à payer. Lors de la réunion que nous allons tenir dans une semaine, je vais lire en présence des tous les acteurs impliqués ce plaidoyer en présence de tout le monde et   nous ne baisserons pas le bras. Nous avons rassurer à l'autorité qu'un mécanisme de suivi systématique de toutes ses recommandations à chaque étapes de l'année scolaire sera effectuer.

 

PROVINCE DU NORD KIVU : LE PARLEMENT DES JEUNES DU NORD KIVU CONTRIBUE A LA CONSOLIDATION DE LA PAIX AVEC LES FORCES DE DEFENSE ET DE SECURITE; et PARTICIPATION A LA CONSTRUCTION DE LA COHABITATION PACIFIQUE ENTRE LES JEUNES DES GRANDS LACS. 

Img 1829

 

  1. Célébration de la journée Internationale de la Paix  et Activités  de rapprochement entre les civils, Militaires et Policiers au Nord-kivu

La COCIMI qui est la coopération civilo-militaire pour la paix étant un cadre permanent de partenariat entre les organisations de la société civile notamment AJVDC ( Association de Jeunes Visionnaires pour le Développement du Congo), Le Parlement des Jeunes Nord – Kivu et APEFE Actions pour la Protection et Epanouissement de l’Enfants et de la Femmes et les FARDC Forces Armées de la République Démocratique du Congo à travers la 342e Garnison SECAS ( Service d’Education Civique et patriotique et Actions Sociales) ont célébré la journée internationale de la paix dans les objectifs ci-après :

  • Sensibiliser la population sur la nécessité de la collaboration entre différents acteurs (militaires et civils) dans la consolidation de la paix au Nord Kivu, surtout qu’il y ait collaboration effective et opérations conjointes entre MONUSCO et FARDC dans la lutte contre les groupes armées, FDLR, ADF, et mettre fin aux groupes Mai Mai. 
  • Mobiliser les efforts de tous (Gouvernement provincial, Institutions Etatiques, Operateurs économique et politique, NGos Locales et Internationales, Agences des Nations Unies) pour la recherche de la paix au Nord Kivu.
  • Contribuer au renforcement des relations de collaboration et de confiance entre les forces de sécurité et les civils

Pour réaliser cette derniere nous avons mis en eouvre certaines activités notament  Une grande agrémentation musicale  faite par la compagnie musicale de la 34e Région Militaire (musique avec Fanfare Militaire) ; des  chansons pour la promotion de la paix presentées par une chorale civilo – militaire, des  poème de la paix et de sensibilisation déclamé par des  jeunes artistes poètes, Une pièce de théâtre parlant sur la situation de violation des droits des enfants et de la population en situation de conflits et guerre , et présentation du film «  Les LARMES D’UN ENFANT DE GUERRE » ainsi que des messages et discours de paix donné par differentes autorités provinciales.

086

  1. Atelier régional des jeunes des Grands Lacs au Rwanda

En date du 25 au 30 septembre il s’est tenu au Rwanda un atelier réunissant les jeunes venant du Bourundi, de la République Démocratique du Congo et du Rwanda  sur l’invitation de l’initiative de Geneve pour la paix dans le Grands Lacs ; la Rdc representé par le Nord et Sud Kivu

Le parlement des jeunes du Nord-Kivu  prend part à ces assises avec une forte délégation de de 4 personnes notament 3filles dont les honorables  Claudia Cuma Nstimire, Masika Bakwananaha Mireille et Furaha Nkorongo Clémentine et 1 garcon dont l’honorable Ibrahim Ali président Provincial et chef de la délegation.

Img 20161020 wa0003

Durant ces travaux des thématiques liés à l’analyse du contexte de paix dans la région dont un exercice tres important s’est fait par chaque délegation en présentant son contexte et de dire de la manière franche comment ils appercoivent les autres, la bonne puissance (ici les jeunes ont appris à se controler de l’interieur enfin d’eviter les mauvaises réactions)  ainsi que de la theurapie sociale (a permis comprendre et partage des experiences sur comment on peut parvenir à geurir la communauté) ont été developper et il s’est cloturé par la mise en place des equipes locales d’animations.

Honorable IBRAHIM CHAKO ALI, Président provincial du Parlement des Jeunes du Nord Kivu

VILLE PROVINCE DE KINSHASA : 

OUVERTURE DES ETATS GENERAUX DE LA JEUNESSE EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO A KINSHASA, LE PARLEMENT PROVINCIAL DES JEUNES DE KINSHASA ET LE BUREAU NATIONAL DU PARLEMENT DES JEUNES DE LA RDC ONT ETE PRESENTS :

Ce mercredi 24 Aout 2016, il s'est ouvert à Kinshasa les Etats Généraux de la Jeunesse avec l'appui du Gouvernement de la République et du Fonds des Nations Unies pour la population, et cela sous l'impulsion du ministre ayant la Jeunesse dans ses attributions.

Plus de 450 jeunes des associations de jeunesse de Kinshasa et des conseils provinciaux des jeunes ont été attendus et mobilisés aux cotés des membres des gouvernements provinciaux et les chefs des divisions urbaines de jeunesse. Encore une fois de plus, le Parlement des Jeunes de la ville province de Kinshasa a donné du sens à cet évènement en réhaussant de sa présence ces assises. Plus de 300 jeunes parlementaires sont venus de 24 communes de la capitale; alors les autres structures et associations de Kinshasa se contentaient de se faire représentées par deux à trois personnes.

Devant les diplomates, les leaders de la jeunesse, les représentants du Président de la République et du Premier Ministre; le Ministre sectoriel a salué l'excellence qui caractérise le Parlement des Jeunes, pour qui le leadership est incontestable sur l'ensemble du territoire national et dans la capitale.

Ceux qui construisent le future

Il faut par ailleurs rappelé que dépuis le début de l'année les activités du Parlement des Jeunes ont été essentiellement focalisées à l'opérationnalisation continue du numéro d'assistance téléphonique des enfants en situation de détresse. La poursuite des sensibilisations. Les préparatifs des questions orales avec débats à l'intention du Premier Ministre. Les échanges d'expériences avec d'autres jeunes en Afrique et dans le Monde. L'organisation de la journée internationale de l'enfant. La célébration de la journée internationale de la jeunesse. Tout cela au niveau de Kinshasa.

Dans les 50 territoires des 26 provinces dans lesquels le Parlement des Jeunes est présent, il continue à s'organiser des grandes activités de grande importance qui feront l'objet de publication prochaine à travers une nouvelle rubrique qui sera crée, LES ECHOS DES PROVINCES. De quoi féliciter notre président national, l'Ambassadeur Arthur Omar Kayumba qui a annoncé dans la foulée son départ certain l'année prochaine du Parlement des Jeunes, puisque ayant préparé déjà sa rélève.

Au plaisir de nous relire très bientot.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

RETROSPECTIVES DE L'ANNEE 2015

Le Parlement des Jeunes de la République Démocratique du Congo en siège ordinaire de Kinshasa note avec satisfaction le travail abattu dans le cadre de ses missions, par ses représentations à Kinshasa et sur l'ensemble du territoire national. Le Parlement des Jeunes est désormais présent dans 50 Territoires et 60 Communes de la RDC. La Province du Haut Lomami et le territoire de LUIZA au KASAI ont déjà leurs Parlements des Jeunes. La présente retrospective concerne essentiellement les activités menées à Kinshasa par le Bureau National. Les activités des communes, territoires et provinces feront l'objet de publication dans la Rubrique des Provinces en toute leur intégralité.

Img 9247

 En Janvier 2015, le Parlement des Jeunes a joué un role majeur dans l'apaisement des esprits des jeunes manifestants contre la revision de la loi électorale à GOMA, MATADI et à Kinshasa.  En appelant les jeunes au respect des biens publics et aux revendications citoyennes des droits dans le respect de la loi, et aux forces de l’ordre d’éviter le dérapage ; lors des contestations et manifestations populaires ayant émaillé la situation politique à Kinshasa, sur fonds des tensions de révision de la constitution.

De Février au Mois de Mars ; Les activités de sensibilisation des jeunes et enfants sur l’engagement citoyen et les droits de la Jeunesse à Kinshasa ;  l’inauguration du centre des jeunes du BAS-CONGO, les échanges interparlementaires entre les Parlements des Jeunes de la RDC, du CAMEROUN, COTE D’IVOIRE et BENIN ; l’organisation des activités relatives au Mois de la Femme à BUKAVU au Sud Kivu et à GOMA au Nord Kivu.

Le chef de la Monusco, Martin Kobler, a discuté mardi 31 mars avec des jeunes congolais à Kinshasa. Le débat a tourné autour des questions d’emploi,  d’éducation, des élections et de la sécurité. Sur ces questions, a fait savoir Martin Kobler, la Monusco ne peut qu’accompagner les efforts du gouvernement congolais.  Le chef de la mission onusienne indique qu’il faudrait aussi encourager les agences des Nations unies « à avoir des programmes dans tous les domaines qui ciblent la jeunesse en particulier ». Par ailleurs, Martin Kobler a estimé que le parlement des jeunes était une bonne initiative. « Le Parlement des jeunes est un très bon moyen de coopérer pour canaliser les préoccupations de la jeunesse », a-t-il affirmé. 

Kayumbakobler

Au Mois d’Avril le Parlement des Jeunes de Kinshasa a poursuivi les activités de sensibilisation de la Jeunesse dans les 24 Communes de la ville de Kinshasa et l’organisation des conférences pédagogiques sur l’attachement des jeunes aux valeurs de la République et l’appropriation du processus électoral; Le Parlement des Jeunes a été impliqué dans le cadre de la société civile aux consultations sur les élections avec la CENI.

Sam 1911

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Parlement des Jeunes de la République Démocratique Démocratique du Congo a été aussi senti plus actif dans la diplomatie parlementaire au plan national et international. Comme à la Primature, le Ministre d'Etat en charge de la Décentralisation et Affaires coutumières du Gouvernement Central organise une séance de travail à l'intention des jeunes parlementaires de Kinshasa et de l'Equateur en son cabinet de travail; cette délégation est conduite par l'ambassadeur Arthur Omar KAYUMBA qui présente la cartographie du Parlement des Jeunes et le Plan Cadre du découpage des 11 à 26 Parlements provinciaux des jeunes. Deux grandes annonces tombent : l'installation d'une Bibliothèque de Jeunesse à Kinshas et l'organisation d'un atelier national sur Jeunesse et Décentralisation.

En Juin, il s'ouvre une séance des renforcement des capacités jeunes parlementaires de la RDC qui devrait représenter le Pays à la 41ème Session de l'Assemblée Parlementaire de la Francophonie.

En Juillet une délégation du Parlement des Jeunes se trouve dans le cortège de l'honorable Président de l'Assemblée Nationale  Aubin MINAKU, représenter le Pays à la 41ème Session de l'Assemblée Parlementaire de la Francophonie en Suisse précisement à BERNE. L'Ambassadeur Arthur Omar KAYUMBA est membre de la commission des Affaires Parlementaires et Madame Michael SIMba dans la commission de l'éducation et de la Communication.  Arthur Omar KAYUMBA porte t'étendard de la RDC en se portant candidat Porte parole du Parlement Francophone des Jeunes au plan international. Grace au concours de sa collègue du binome Ross Myatt, le couple Jerso-Congolais arrive au deuxième tour des élections. Au soir, la nouvelle tombe : Arthur Omar KAYUMBA et Rose Myatt ont perdu les élections.

En Aout le Parlement des Jeunes associé par le Gouvernement,  préside le cadre des concertations entre les jeunes et le Gouvernement sur la Nouvelle Citoyenneté. Sa présidence confiée à l'Ambassadeur KAYUMBA aboutit à la création du Panel des Modérateurs et à la mise en place d'un PLAN D'ACTIONS A IMPACT RAPIDE SUR LA CITOYENNETE. En marge de la journée internationale de la jeunesse, le Parlement des Jeunes commémore la journée et lance des messages dans ses réseaux médias de communication.

En septembre, le Gouvernement de la RDC organise l'Assemblée Générale du Conseil National de la Jeunesse, le Parlement des Jeunes est désigné comme Rapporteur Général des Travaux et de la Commission Electorale. A l'issu de l'assemblée générale le Parlement des Jeunes gagne les élections du Nouveau Bureau aux postes de premier et deuxième vice président désormais occupés par Pascaline ZAMUDA et Liliane LELO toutes les deux anciènnes présidentes des Parlements des Jeunes au Sud Kivu et au Kongo Central.

En Octobre le Président National eu des échanges avec la Sous-secrétaire d'Etat Américain à la sécurité civile, démocracy et droits de l'homme ; sur la SITUATION POLITIQUE EN RDC ET DANS LA RÉGION, Mme Sarah Sewall. L'Ambassadeur KAYUMBA a demandé à Washington pourquoi il laisse au BURUNDI, RWANDA et CONGO-BRAZZA la facilité de procéder aux révisions constitutionnelles, mais à la RDC, il y a autant des pressions diplomatiques. OUI A L'ALTERNANCE et A LA STABILITÉ CONSTITUTIONNELLE PARTOUT DANS LA REG ION.

Peu avant l'ambassaderu KAYUMBA a des échanges avec l'ambassadrice de SUEDE en RDC et le Représentant Spécial Adjoint du Secrétire Général des Nations Unies dans le cadre de Dynamics Conflicts International à Kinshasa.

Jieevent

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En Novembre le Parlement des Jeunes de la Réppublique Démocratique du Congo se joint à l'humanité pour célébrer la Journée Internationale de l'enfant, en 2015 marquant le 26 ème anniversaire de la Convention des Nations Unies relative aux Droits de l'Enfant. A Kinshasa ça été une occasion pour les enfants de faire des messages de plaidoyer par Esther MPINGANAYI, des élèves membres des gouvernements scolaires se sont associés à elles pour reclamer l'installation du Parlement d'Enfants et la transformation en services publics du Numéro vert 117. En rappel le 117 est une ligne d'assistance telephonique gratuite supportée par l'Union Européenne par War Child UK dont est partnaire le Parlement des Jeunes. Cette ligne est gérée par la Division des Affaires Sociales à GOMA et KINSHASA. En Mission officielle à Kinshasa, au lendemain de son audience auprès du Président National, l'honorable NADINE BAKARI Présidente interimaire du SUD KIVU a aucours de ces cérémonies a appelé à la jeunesse Congolaise d'etre  117 pour les populations du SUD KIVU. Avant de plaider les enfants qui vivent avec les conflits.

Rhodeun

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Parlement des Jeunes a eu une séance de travail avec une délégation des nations Uies venue de Dakar et du Benin, sur l'entrepreunariat des jeunes en République Démocratique du Congo.Une serie des questions en termes d'opportunités et des priorités ont identifiées sur la base du contexte socioéconomique particulier du Pays.

En Décembre, le Gouvernement Central a organisé à l'intention du Parlement des Jeunes de la RDC une matinée de communication sur la Décentralisation à l'intention des 80 jeunes parlementaires de 24 communes de Kinshasa, des Provinces du SUD KIVU de l'iTURI, du KONGO CENTRAL, de KWANGO, DE BANDUNDU et du KASAI. La matinée a eu lieu à l'hotel du Gouvernement.

Il a été procedé de circonstance à la remise des outils pédagogiques aux honorables Présents avant de remettre à l'honorable Président National l'Ambassadeur KAYUMBA, un lot important de quit de sensibilisation des jeunes sur la décentralisation. Le Gouvernement de la RDC a rappelé son intention la vocation du  Parlement des Jeunes, celle des plateforme plateformes par laquelle toutes les questions de décentralisation devront désormais passer pour toutes les autres structures.

7

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LE PARLEMENT DES JEUNES VOUS REMERCIE DE LUI AVOIR FAIT CONFIANCE EN 2015; IL RENOUVELLE SON ENGAGEMENT POUR CONSTRUIRE UN UN INVERS INTEGRE EN FAVEUR D'UNE GENERATION RESILIENTE. EN 2016, NOTRE ENGAGEMENT SERA PLUS POUR LA CONSOLIDATION DU POUVOIR CITOYEN ET ECONOMIQUE DE LA JEUNESSE. PARTOUT OU NOUS SOMMES INSTALLES, NOUS AGISSONS EN TOUTE NEUTRALITE, TOUTE INDEPENDANCE POLITIQUEMENT NON PARTISANE. NOUS SOMMES MEMBRES DU PARLEMENT AFRICAIN DE LA JEUNESSE ET DU PARLEMNT FRANCOPHONE DES JEUNES. RETROUVEZ-NOUS SUR FACEBOOK ET TWITTER. MEILLEURS VOEUX.

Img 9256

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LE PARLEMENT DES JEUNES DE LA RDCONGO VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE

« L’avenir du Congo, c’est nous ; agissons maintenant ou jamais pour le modelage de notre société future ; pour un lendemain honnête de la nation, engageons nous au processus de la reconstruction de notre patrie ; par ce que nous sommes une génération salvatrice » notre espoir.

 

Comprendre le parlement  des jeunes de la RDCongo.

Le  parlement des jeunes de la République Démocratique du Congo est une structure nationale de participation des Jeunes Congolais, se voulant d’un pont entre les jeunes et les institutions nationales et internationales. Une structure apolitique, non confessionnelle et souveraine, le parlement des jeunes Congolais se veut une société civile de la jeunesse du Congo Démocratique, regroupant à son sein les jeunes leaders dont l’âge varie entre 16 et 30 ans , le parlement des jeunes réunis les jeunes leaders des universités, des mouvements des jeunes, des confessions religieuses, des anciens parlementaires d’enfants … ; présent en assemblée locale des quartiers, communes, villes ,cités, territoires, collectivités et villages, la chambre des jeunes congolais , veut d’ici 2015 regrouper 30 millions des jeunes à son sein à travers le Congo entier et la diaspora. Dirigé par  un bureau national permanent de 20 jeunes élus au cours d’une assemblée plénière nationale de 200 jeunes venant de tous les coins de la République, représenté valablement par l’ambassadeur des jeunes à l’extérieur et l’intérieur du pays.

Mis en place en 2OO3, le parlement des jeunes congolais a été redynamisé en  janvier 2008 sur l’initiative des jeunes congolais vivant à  Kinshasa.

Notre vision…

La vision du parlement des jeunes congolais est de sensibiliser les jeunes aux enjeux nationaux, les encourager à une citoyenneté active et les  inciter à s’impliquer au quotidien national, en promouvant l’entente républicaine  vers un dialogue interculturel dans la diversité des idées et des usages.

 

Notre idéal …

Concourir et Faire participer les jeunes congolais au processus de reconstruction, de la consolidation de la paix et de la réunification nationale. Seule la provocation des changements positifs et durables  du Congo tant sur les plans politico socioéconomique gage pour un lendemain meilleur. Un Congo transformé c’est notre lutte.

Notre Motivation …

Après un triste parcours de la République Démocratique du Congo sombrée dans les conflits armés ;l’isolation diplomatique et d’autres bourbiers ayant soumis sa population à un désastre national, dont les conséquences n’ont été qu’au préjudice des femmes et des jeunes ; c’est conscient de la potentialité et la vulnérabilité des jeunes, de l’histoire et des responsabilités en vue de la concrétisation de l’idéal emblématique des aspirations que espèrent atteindre les Etats en faveur de la construction d’un Univers intègre pour la jeunesse, car nul ne peut demander aux générations d’aujourd’hui de se repentir pour les fautes des générations passées, plutôt  de s’en dépasser et d’en tirer les leçons. 

Comprendre le dialogue national souverain des jeunes…

 Le dialogue national souverain des jeunes de la République Démocratique du Congo est un cadre voulant rassembler plus de 400 jeunes, dont 100 venant de toutes les provinces du pays ; 50 jeunes de la diaspora et d’autres venant de toutes les catégories sociales des jeunes du pays réunis en session nationale à Kinshasa deux à trois  fois l’an.

 

 La RDC, un pays de plus de 60.000.000 d’habitants dont 65 /° constitué par les personnes dont l’âge varie entre 14 et 30 ans, l’effort national ne trace aucunement une politique intégrante en faveur des jeunes du pays.

C’est  pourquoi Le dialogue national souverain des jeunes de la République Démocratique du Congo reste ouvert à toutes les couches sociales des jeunes Congolais pour discuter autour de toutes les questions ayant trait à leur avenir et du vécu quotidien. Jeunes congolais vivant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la RDC, l’occasion permanente nous est offerte pour exprimer nos aspirations ; nos visions, nos ambitions et nos rêves pour un futur Congo « car demain nous serons responsables de ce que sera l’avenir de la nation ; nous sommes le seul maitre de notre destin ; nous sommes les seuls sur qui l’aurore du lendemain éclaire ;génération héritière d’un mal commun au temps d’un passé trompeur ;autour d’un fleuve sanglant qui nous a rendu complice de notre malheur ;au bout d’un temps, personne ne peut demander aux générations d’aujourd’hui de se repentir pour les fautes commises par les générations passées, un grand rendez vous pour un grand engagement » .

Vous êtes de la diaspora, vous êtes en provinces, en villes, en communes, en cités territoires, villages et collectivités, en secteur, universités, écoles…et que vous constatez l’absence ou si vous voulez savoir  plus sur la procédure de mise en place de l’assemblée locale du parlement des jeunes partout où vous  vous trouvez ; appelez ou écrivez nous aux adresses que vous trouverez à la fin du dépliant.

 A nous l’avenir …

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site